Restaurer votre pouvoir d’achat.

L’inflation actuelle, les taxes et impôts augmentant en permanence, le coût de la vie répondant au marché offre/demande font que de plus en plus de français voient leur capacité de consommation se réduire.

Je propose donc de réduire à 0 % la TVA sur les produits de première nécessité (pain, farine, sucre, sel, matières premières agricoles, pâtes, riz, lait, eau, beurre).

Les autres produits alimentaires auront une TVA fixée à 5 %

Les produits français non alimentaires auront une TVA à 10 %

Les produits importés (alimentaires ou non) non concurrentiels avec des produits français auront une TVA à 10 %

Les produits importés et concurrentiels avec les produits français auront une TVA variable de manière à les rendre plus chers que les produits français.

Les importations ne répondant pas aux normes françaises seront interdites.

Je propose des carburants avec une TVA à 5 % et avec une TICPE flottante afin de compenser l’absence de transport en commun et l’éloignement des structures en territoire rural.

Je souhaite aussi travailler sur une réforme des retraites avec un seul régime pour remplacer tous les régimes existants.

Un plancher et un plafond seront mis en place pour que les plus pauvres puissent vivre et que les plus riches ne puissent s’enrichir de leur retraite.

Le minimum serait ainsi équivalent au smic et le maximum serait de trois fois le smic.

Le nombre d’annuité de cotisations ne serait révisable que tous les 10 ans, en fonction d’une amélioration ou d’une dégradation du système.

Je propose ainsi de partir sur 43 annuités de cotisation.

Il n’y aurait donc plus d’âge légal mais un nombre d’annuité.

Au-delà de 70 ans, personne ne devrait être au travail pour défaut d’annuité. En contrepartie, passée 70 ans, tous les emplois électifs et salariés ne donneront plus lieu à un salaire ni à une indemnité, le travail deviendra donc bénévole pour ceux qui le souhaitent.

Les indépendants et agriculteurs, à défaut de repreneur, pourront choisir de continuer leur travail après 70 ans et prendront leur retraite au moment souhaité.

Pour les salariés et élus, la seule rente passé 70 ans sera la retraite sans cumul possible.

Je souhaite voir le gouvernement plafonner le prix du loyer et du logement de manière à ce que les prix correspondent au salaire de la population locale et qu’ainsi personne n’ait à dépenser plus de 30 % de son revenu pour vivre à proximité de son travail. Un seuil de surface sera aussi à prévoir de manière à rendre les logements décents en fonction du nombre de personnes à loger.