Des médias libres

Vu le pouvoir colossal des médias et leur monopole, vu qu’ils dépendent tous de quelques milliardaires, il est temps d’ouvrir le débat, de remettre en place la Liberté de penser, d’expression, la contradiction, l’analyse, la diversité d’opinion.

Je souhaite donc libéraliser les médias privés afin qu’il ne soient pas des instruments de propagande tous sous la même tutelle.

Ainsi je stopperai le financement public des médias privés.

Je m’opposerai à la propriété exclusive des médias en imposant que leur financement viennent pour 50 % des abonnés, pour les 50 % restants de la publicité et des actionnaires avec un maximum de 10 % d’action par titulaire.

Pour les médias publics je demanderais que les journalistes signent tous la charte de Munich nommée « charte de déontologie des journalistes ou Déclaration des devoirs et des droits des journalistes ». Il deviendront justiciables en cas de non respect de leur engagement.

Je demanderais une neutralité réel des médias publics et un retour au journalisme d’analyse pour cesser le dogmatisme et la tyrannie médiatique, la pensée unique.

En lien avec la justice, aucun fait divers ne pourra voir révélé le nom d’une personne tant qu’elle n’aura pas été jugée coupable.

Je souhaite favoriser l’information et non la propagande ainsi je souhaite interdire les sondages « privés et monétaires» qui influencent la population par des questions et des réponses biaisées.